Before you enter we need to check you are of legal drinking age

Are you of legal drinking age ?

La Revue des Cavistes Indépendants - FNCI

La Revue des Cavistes Indépendants - FNCI
Published : 08/27/2015 12:31:35 Categories : Divers

« J’ai hérité d’une base foncière de mes parents en 1999, et nous avons décidé avec ma femme Sophie d’acheter des vieilles vignes et d’en planter de nouvelles », explique David FAURE. Transformer ces beaux bâtiments en sommeil, et voilà sortis les chais du Château Mille Roses, ainsi prénommé en souvenir des nombreux rosiers maternels cultivés à l’époque dans le parc du château. Ce dernier compte aujourd’hui 10 hectares, dont 6 en appellation Haut-Médoc et 4 sur l’appellation Margaux voisine.

« Dès la création du vignoble, nous avons résolument fait le choix de la qualité en mettant en phase les cépages exprimant au plus juste le terroir. »

Le terroir de Haut Médoc, situé sur un sol sablo-graveleux très profond, sans sous-sol argileux, est relativement sec « mais néanmoins typé Margaux et relativement léger et facile à travailler ».

Le château compte 3 vins : un sur l’appellation Margaux et deux sur l’appellation Haut Médoc, à savoir un premier vin « Château Mille Roses » et un second vin, « L’Enfant ».

L’assemblage du « Château Mille Roses », 60% de Merlot et 40% de Cabernet Sauvignon, va bientôt s’élargir avec 10% de Petit Verdot, « quand les vignes seront mâtures ». La dominante de Merlot lui donne un style gourmand avec toujours une trame tannique dense mais très soyeuse. « L’Enfant » s’appuie d’avantage sur le Merlot (90%) complété par du Cabernet Sauvignon. Pour ces deux vins, l’élevage est mené sur un an. « Sur notre grand vin, nous n’amenons que 25 à 30% de bois neuf pour préserver le fruit et la gourmandise. Sur « L’Enfant », nous restons sur du bois de 1 à 2 ans. Mais ces deux vins sont accessibles dans leurs premières années. Ça plaît, ça nous plaît,… »

Gourmandise et fraîcheur, maturité des raisins préservée par un travail minimaliste au chai. « Notre philosophie ? Faire naître des vins représentatifs du terroir et le moins marqués par l’extraction et la vinification stakhanoviste. Les terroirs sont spécifiques et nous mettons tout en œuvre pour avoir de très beaux raisins. Après nous intervenons par touche, et pour la commercialisation, nous remettons nos vins aux mains de professionnels attachés aux valeurs qui sont les nôtres ».

Share this content

Last blog articles